Publié le

Nordiste de l'année : Jean-Loup Lemaire, c'est aussi l'histoire d'un mec !

http://www.lavoixdunord.fr/sites/default/files/articles/ophotos/20131125/1827421354_B971481682Z.1_20131125191615_000_G541IKNON.3-0.jpg

C’était une évidence qui crevait les yeux. L’inventeur de la Tente des glaneurs de Wazemmes fait logiquement partie de la liste finale des personnes désignées pour être élues Nordiste de l’année. Jean-Loup Lemaire a trouvé sa place dans la catégorie «  société civile  ». Celle de ceux qui n’hésitent pas à dépenser leur énergie pour le bien des autres. Retour sur une action épatante initiée par un mec qui ne l’est pas moins.


Allez, vous l’aviez sans doute un peu deviné. Jean-Loup Lemaire, c’est comme qui dirait notre Coluche local, en moins tonitruant. Quand on lui en fait la remarque, un large sourire éclaire son beau visage buriné. «  C’est flatteur  », dit-il. Mais un peu vrai, même si la modestie du bonhomme doit en souffrir. C’est que la Tente des glaneurs, concept de redistribution des aliments non vendables mais encore consommables sur le marché dominical de Wazemmes, l’un des plus importants de France, est en train de furieusement ressembler à une nouvelle version des Restos du cœur du regretté Michel Colucci. Créée il y a trois ans – «  j’en avais ras le bol de voir cette injustice qui consiste à jeter alors que des hommes crèvent de faim  » – la Tente des glaneurs est en train d’essaimer partout en France.

Des Tentes à Barcelone, Madrid, Bruxelles

Après Caen récemment, deux autres « tentes » vont ouvrir à Grenoble et à Paris avant la fin de l’année. «  En 2014, dix-sept nouvelles Tentes des glaneurs vont également être lancées partout en France  », détaille Jean-Loup Lemaire. «  On ouvre aussi à l’étranger, à Barcelone et à Madrid et en Belgique, à Bruxelles et Tournai.  » Une success story ? On dirait. Le concept, en tout cas, a été déposé à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle). Évidemment, pas pour une question mercantile. Pas le genre de la maison. «  C’est juste pour protéger cette action afin qu’elle ne soit pas détournée de son but à des fins politiques ou personnelles  », assène-t-il.

« Ça ouvre les yeux »

En trois ans d’existence – l’anniversaire sera fêté dimanche 15 décembre – les glaneurs de Wazemmes ont collecté et redistribué plus de 95 tonnes de nourriture. Énorme. «  Chaque dimanche, nous glanons entre 600 et 800 kilos.  » Les familles aidées sont passées de 25 à 360. Des fruits, des légumes, du pain, des fleurs et, bientôt, aussi les poulets rôtis non vendus. Les glaneurs évitent ainsi un gâchis épouvantable tout en aidant les plus démunis. Cela profite aussi aux commerçants, qui voient la taxe qu’ils payent pour le ramassage baisser en proportion.

Et la solidarité, ça marche. En ce mois de novembre, la Tente des glaneurs a accueilli son millième bénévole. Il suffit de s’inscrire sur la page Facebook de l’association. Comme le dit Jean-Loup Lemaire, «  faire du bénévolat, ça fait du bien et ça ouvre les yeux  ».


Nord Eclair

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir